La peau d’Elisa

 
Pol Tronco et Catherine Anne

©Emile Zeizig

  • Edition : Actes Sud-Papiers/Léméac, 1998.

  • texte de Carole Fréchette
    Mise en scène : Catherine Anne
    Scénographie, Costumes : Élodie Quenouillère
    Création lumière : Élisabeth Clément
    Nouvelle création lumière : Michel Violleau
    Direction d’acteurs : Françoise Fouquet

  • avec :
    Catherine Anne – Élisa
    Pol Tronco – Le jeune homme

  • Création au Théâtre de l’Iris, à Villeurbanne du 18 au 25 novembre 2016
    Production : À Brûle-pourpoint
    Avec le soutien de l’ENSATT.
  • du 6 au 29 juillet 2018 à 17h
    au Théâtre des Halles
    Rue du Roi René, 84000 Avignon
    Relâche les lundis 9, 16 et 23

Une femme seule, assise devant nous. Une femme de chair, d’os et de sang, qui se livre à un étrange rituel. Avec délicatesse, elle raconte des histoires d’amour. Des histoires vraies qui sont arrivées dans des lieux précis d’une ville précise. Elle insiste avec minutie sur tous les détails intimes : le cœur qui bat, les mains moites, le souffle court, la peau qui frémit sous les doigts. Tour à tour, elle évoque le souvenir de Siegfried qui était fou, de Jan qui voulait tout et tout de suite, d’Edmond qui l’attendait sous les arbres l’après-midi et aussi de Ginette qui était boulotte et d’Anna qui lui a dit les choses qu’on rêve d’entendre… Qui est-elle, cette femme au passé multiple et pourquoi raconte-t-elle tout cela ? Elle parle avec fébrilité, comme si elle était en danger, comme si son cœur, sa vie, sa peau en dépendaient. Peu à peu, à travers ses récits, elle révèle ce qui la pousse à raconter et livre le secret insensé qu’un jeune homme lui a confié, un jour, dans un café…

  • Extraits

  • ÉLISA : Si jamais la femme sur le banc, avec son jabot blanc, avait la peau qui tombait de partout, si jamais elle avait des milliers de petits plis et tant de peau dans la bouche qu’il n’y aurait plus de place pour les dents, il faut dire à vos amis d’approcher quand même. Ce sera moi, sous la peau plissée. Je serai restée trop longtemps sans raconter, c’est tout. Mais ce sera moi, la même femme tendre qui a peur de disparaître.
    …/…
    LE JEUNE HOMME : Sentez-vous le frisson qui passe sur ma peau à ce moment-là ? Le sentez-vous ?
  • Rendez-vous

  • Projection de Jean et Béatrice d’Amélie Glenn au Cinéma Utopia, le vendredi 13 juillet à 11h en présence de Carole Fréchette (autrice de la pièce adaptée au cinéma), d’Amélie Glenn (réalisatrice et actrice) et de Catherine Anne (metteuse en scène ayant créé la pièce en France).
  • Cinéma Utopia :
    4 Rue des Escaliers Sainte-Anne,
    84000 Avignon
  • Le Festival d’Avignon propose
    Des spectacles, des auteurs et des livres…
  • Rencontre à la Maison Jean Vilar
    le lundi 16 juillet à 11h30 avec Catherine Anne, David Lescot et Olivier Py sur la thématique Théâtres en prison.
  • Maison Jean Vilar :
    8 Rue de Mons,
    84000 Avignon